Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2008 6 15 /11 /novembre /2008 17:45
Il n'aura pas fallu plus de quelques heures pour trouver, arrêter, et, accessoirement sous le vocable d'ultra-gauche livrer à une opinion publique qu'il convient d'effrayer, une poignée de pseudo-marginaux soupçonnés d'avoir provoqué les incidents qui ont désorganisé le trafic des TGV il y a quelques jours. Et la ministre de l'intérieur de nous dire que, depuis des mois, les personnes en question étaient surveillées par les services de police, n'attendant peut-être que le passage à l'acte pour leur tomber dessus.

Quelques remarques.
Il est bien difficile de nos jours d'être une cellule se voulant invisible sans être sous le discret projecteur des services de renseignement. C'est Mme Aubrac qui disait un jour que dans notre société technologique il serait inenvisageable d'organiser un réseau de résistance. Cela peut faire réfléchir, surtout ceux qui cherchent à exercer leur droit à la "résistance" dans de multiples domaines...
On attendait donc le "passage à l'acte" de ces personnages. Cela semble signifier que si l'arrestation préventive n'est pas (encore) la règle, elle laisse tout de même la porte ouverte à la survenue d'un drame qui, s'il n'a pas eu lieu cette fois, aurait pu avoir lieu. Il faut dire que les peines sont infiniment plus lourdes quand il y a mort d'homme, et que la police (et la justice) est d'autant plus fière de ses résultats quand elle arrête des criminels et pas des jeteurs de cailloux sur les trains.
A défaut d'envoyer directement ces jeunes gens devant la justice ordinaire, voici qu'on les remet aux juges qualifiés d'anti-terroristes. Est-ce une manière de compenser l'absence de l'événement que je viens d'évoquer? De la part de notre gouvernement duquel on peut tout craindre, cela peut ne pas étonner.
Mais tous ces efforts médiatiques semblent avoir été faits en vain. Déjà, le psychodrame socialiste a baqué les projecteurs dans une autre direction, et la place est prise par la refondation (bien compromise) du système monétaire international. Nos terroristes vont retourner à leur anonymat, en attendant la suite.

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Je range ça où
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Régis Hulot
  • : Quelques réflexions sur le monde d'aujourd'hui, avec un brin d'humour quand c'est possible.
  • Contact

Imaginons qu'on réfléchisse...

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux  l'autorité de personne alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."
Platon.

Recherche

Archives