Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 18:02
Vous avez été quelques-uns à me lire sur ce blog. Il faut dire que j'ai essayé de faire le plus de "publicité" possible (démarche diversement appréciée) aux initiatives qu'il me semblait convenable de prendre : rédaction d'un compte-rendu aussi fidèle que possible, courriers aux élus, avant de tenter autre chose ayant pour but d'informer le plus grand nombre de gens possibles et (donc?) d'influer sur la décision tant de la Mairie que du Conseil général. Je suis en effet de ceux qui pensent que la démocratie ("le pire de tous les régimes, à l'exception de tous les autres" disait Churchill) représentative a ses limites et que la délégation des pouvoirs d'une assemblée à un conseil (en russe, "conseil" se traduit par "soviet") d'administration ne signifie pas l'abandon par la dite assemblée (et par ses membres) de la totalité de ses (leurs) droits à l'initiative.

A ce jour, personne n'a souhaité utiliser son droit à commenter ce que j'ai écrit. Après tout, ma prose ne mérite peut-être pas pareil honneur. En revanche, je regrette que nul n'ait encore saisi cette occasion pour faire part d'une idée, évoquer un autre moyen, se lancer aussi dans l'aventure du courrier aux élus, par exemple. A croire qu'une fois acquis un vote dont on ne connaît pas encore la véritable valeur (rapport votes exprimés / électeurs inscrits), il n'est plus question de faire quoi que ce soit jusqu'à la prochaine Assemblée générale.
Ce qui correspond relativement bien à ce qui m'a été dit mardi soir dernier: "on" a (il s'agit de moi) le droit de s'exprimer, mais seulement dans les instances prévues, donc ni à l'occasion du concert de la galette des rois (pour appeler à participer à l'assemblée générale - d'où mon "extraction" dans les conditions qu'on sait), ni en distribuant un "tract" avant le début de la pause musicale, ni..., ni... et ni! On s'exprime seulement pendant l'Assemblée générale, c'est à dire deux heures par an. Ce qui nous ramène à une autre définition de la démocratie : la dictature, c'est ferme ta gueule, la démocratie, c'est cause toujours!

Il est possible que certains s'en satisfassent.
Dont acte.

Moi, je continue...
"Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul." Hélas, oui, tout seul.

J.-D. Michon

Partager cet article

Repost 0
Published by J.-D. Michon - dans En avant la musique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Régis Hulot
  • : Quelques réflexions sur le monde d'aujourd'hui, avec un brin d'humour quand c'est possible.
  • Contact

Imaginons qu'on réfléchisse...

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux  l'autorité de personne alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."
Platon.

Recherche

Archives