Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 22:32

277

En bas de l'écran, le bandeau défile tranquillement, rubrique par rubrique. En vrac, football, Iran, agriculteurs, circulation... et cette rubrique “ SDF ”. Pour dire quoi ? Que depuis le 1er janvier de cette année, ce sont “ au moins ” 277 personnes qui seraient mortes dans la rue, ou vraisemblablement des conséquences de leur qualité de “ SDF ”. 277 personnes en 289 jours, presque une par jour.

 

L'autre jour, en réunion de parents d'élèves, nous évoquions le rappel fait à nos enfants sur le danger des conduites addictives, comme on doit désormais dire. Le danger ? Je me suis laissé aller à demander combien de personnes mouraient d'overdose chaque année en France, et combien d'heures de travail effectuait la police (sans compter tous les autres intervenants dans ce domaine) pour lutter contre un fléau dont tout un chacun sait qu'il gagne du terrain sans discontinuer depuis des années. 5, 10, 50, 100 personnes ?

 

Et combien d'heures, quelles sommes sont consacrées à éviter la mort, chaque jour, d'une personne jetée à la rue, été comme hiver ?

 

Faites de beaux rêves.

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Brut de décoffrage
commenter cet article

commentaires

lambertine 04/11/2009 15:13


Combien meurent d'overdose ?  Je l'ignore.

Par contre, les "conduites addictives" (et je ne parle pas seulement des addictions illégales) mènent régulièrement à la désocialisation et à la rue. Etant donné que la prohibition, comme vous le
rappelez, ne donne aucun résultat (enfin, aucun résultat positif), ne serait-il pas possible d'utiliser une partie ce cet argent jeté par les fenêtres en faveur d'une vraie politique de prévention,
basée sur la santé mentale (grande oubliée de la médecine et d'ailleurs de toute la société).


Régis Hulot 04/11/2009 19:23



Il m'arrive d'être cynique.
Tout comme la pénurie de logements est faite pour préserver la valeur des patrimoines immobiliers, tout comme le chômage est fait pour exercer une pression à la baisse sur les salaires, tout
comme l'accepation d'une forme de délinquance (visible) est faite pour apeurer le bon peuple et lui faire accepter les mesures de "sécurité" qui réduisent la liberté et la responsabilité, toute
politique de prévention signifie qu'on a choisi le dépense qui sauve plutôt que la dépense qui punit, la première étant sans intérêt électoral, la seconde faisant venir les voix.
Il faudra encore être patients avant de voir arriver des "responsables" qui seront assez courageux pour cela. A moins que le préventif ne rapporte: attendons les résultats financiers des
laboratoires dopés à la grippe A!!!

Bon courage.



Présentation

  • : Le blog de Régis Hulot
  • : Quelques réflexions sur le monde d'aujourd'hui, avec un brin d'humour quand c'est possible.
  • Contact

Imaginons qu'on réfléchisse...

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux  l'autorité de personne alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."
Platon.

Recherche

Archives