Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 10:34
Je n'ai pas voulu raconter en détails [ce lien] ce qui s'était passé fin janvier lors du concert donné par l'EMTA (l'école de musique) à l'occasion de la galette des rois. J'avais seulement fait allusion (dans un de mes articles ou dans la newsletter envoyée aux abonnés du blog) à des horions distribués par des personnes aussi bien intentionnées que généreuses ("Abondance de biens ne nuit pas"). Mais les choses ayant pris des proportions que je n'osais pas imaginer, il me faut bien en dire plus, ne serait-ce que pour réagir à la manière dont a été mis en cause celui qui n'avait fait que prendre ma défense.

C'est pourquoi je publierai ici le témoignage que j'ai été amené à rédiger pour soutenir mon ami Charles [pour des raisons de tranquillité, son prénom a été modifié] qui s'est vu convoqué au commissariat de police "pour affaire vous concernant", selon la formule consacrée. Il a dû expliquer pourquoi et comment il avait frappé le directeur --qui porte plainte contre lui-- qui s'en était pris à moi alors que je souhaitais m'adresser au public. Je dois m'attendre, semble-t-il, à être également convoqué pour m'expliquer de vive voix.

Je ne doute pas que tout cela fera long feu, et comme le disait Churchill avec son inimitable accent quand il parlait français, "rira bien qui rira le dernier". Cependant, je m'interroge non sur le rôle du directeur qui semble être expert dans l'exercice de la prise des pieds dans le tapis (je fais allusion à certaine photographie, certaine propagande électorale, certaine lettre demeurée sans réponse... dont on reparlera certainement), mais sur celui de ce Conseil d'administration qui est incontestablement au courant de l'initiative du directeur de l'école, qui l'a peut-être encouragé à jouer au petit soldat, mais dont les membres semblent bien peu pressés de se mettre en premire ligne.

Dieu merci, nous aurons dans quelques semaines le résultat des démarches entreprises pour remettre sur les rails notre association. Ne doutons pas que ce soit l'occasion de fêter un succès.

Comme le disait le regretté Edmond-Pierre de Radinoire (1686-1723) "IN CAUDA VENENUM".

Partager cet article

Repost 0
Published by J.-D. Michon - dans En avant la musique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Régis Hulot
  • : Quelques réflexions sur le monde d'aujourd'hui, avec un brin d'humour quand c'est possible.
  • Contact

Imaginons qu'on réfléchisse...

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux  l'autorité de personne alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."
Platon.

Recherche

Archives