Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 18:47
Vous vous en souvenez peut-être, j'avais écrit à la conseillère générale de mon canton pour parler du présent de de l'avenir de l'école de musique. Bien évidemment, tout cela est sans lien direct avec les désolantes initiatives prises contre "Charles" et moi par le directeur. Cette affaire suit son cours par ailleurs, comme évoqué il y a peu.

Revenons à des choses sérieuses.

Je retranscris ci-après la lettre reçue ce jour de Mme Yanick Lebaupin, Vice-présidente déléguée.


Monsieur,

Madame Michèle Meunier m'a transmis votre courrier du 2 février dernier relatif aux difficultés financières rencontrées par l'École de musique de Toutes-Aides et sollicitant en réponse l'appui du Conseil général.

Ainsi que vous le savez, le plan départemental de l'enseignement musical mis en place par le Conseil général se traduit par une politique de soutien actif aux écoles de musique sur l'ensemble du territoire de la Loire-Atlantique.

Les écoles de musique reçoivent un soutien financier gradué en fonction de critères liés au projet d'établissement, à l'organisation pédagogique et au rayonnement territorial.

Dans la mesure où elle dispose d'un coordinateur pédagogique exerçant sa mission sur la base d'un mi-temps administratif, l'école de musique de Toutes-Aides bénéficie de l'aide B soit 54 € par an et par élève de moins de 18 ans et a ainsi reçu du Conseil général une subvention de 22.410 € pour l'année scolaire 2007/2008.

Si la politique instaurée par le Conseil général a bien pour objectif d'assurer le maillage du territoire par un réseau d'établissements d'enseignement musical de qualité, elle n'a pas en revanche vocation à se substituer à l'échelon communal ou intercommunal et à intervenir pour combler le déficit d'une association en difficulté financière.

Dans ces conditions, je vous invite effectivement, comme vous le précisez dans votre lettre, à vous rapprocher de la Ville de Nantes qui procède actuellement à une étude de son réseau Musicanantes.

Je m'étonne par ailleurs des propos rapportés dans votre courrier concernant l'évolution du dispositif départemental. Je vous confirme en effet que le Conseil général relance son schéma départemental des enseignements artistiques, malgré l'absence des crédits de l'Etat. Cependant, parce qu'il n'est pas possible de résoudre les difficultés des écoles de musique au cas par cas mais bien par un examen global à l'échelle d'un territoire, le schéma, en cours d'étude, devrait porter son effort sur la structuration à la fois territoriale et interne des lieux d'enseignement musical. Il ne s'agit donc pas, ainsi que vous le laissez supposer, d'infléchir les critères déjà existants mais de travailler sur d'autres bases.

Je vous prie d'agréer...


Voilà une réponse qui a plus que le mérite d'exister, et qui vaut une analyse quelque peu approfondie. Manquant de temps ce soir, je vous réserve les commentaires qui me semblent nécessaires, juste après avoir répondu à mon correspondant.



Faites de beaux rêves.

Partager cet article

Repost 0
Published by J.-D. Michon - dans En avant la musique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Régis Hulot
  • : Quelques réflexions sur le monde d'aujourd'hui, avec un brin d'humour quand c'est possible.
  • Contact

Imaginons qu'on réfléchisse...

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux  l'autorité de personne alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."
Platon.

Recherche

Archives