Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 19:13
Passage Verdeau, Passage Jouffroy, Passage des Panoramas, Galerie Feydeau, Galerie St Marc, ou rue des Colonnes, Place des Victoires (unique statue équestre de Louis Le Grand, quatorzième du nom), Galerie Colbert, Galerie Vivienne, Passage des Princes... On peut traverser Paris des Grands boulevards au Louvre sans risquer la moindre goutte d'eau, sans voir le soleil, mais il ne s'agit pas ici d'échapper aux intempéries. En suivant cet itinéraire un peu mystérieux qui passe par quelques célébrités (le Musée Grévin qui donne à la fois sur le boulevard Montmartre et sur le passage Jouffroy, jouxtant là l'hôtel Chopin où passer la nuit doit relever de l'expérience initiatique), on découvre un Paris plein de charme et de douceur, celui qui semble devoir survivre à toutes les modes parce qu'il connaît les modes et sait s'en méfier. Alors, il faut aller à la chasse aux vieux livres, aux meubles, aux jouets de toutes sortes (pas trop d'électronique, bien sûr), aux lithographies, à la peinture ou aux autres oeuvres d'art (Drouot n'est pas si loin), et déboucher sur les jardins du Palais-Royal pour y goûter toute la paix qui se dégage des arbres et des parterres -- et de l'indispensable jet d'eau -- après l'intensité de ce court mais intense voyage.

Quelques images de ce périple (en réalité, une seule, mais je l'aime bien) dont je vous reparlerai bientôt.

Faites de beaux rêves.

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Souvenirs sur Seine.
commenter cet article

commentaires

O'Pus'Rose 11/06/2009 14:44

Bonjour :-)J'espère que vous allez bien ... Je ne manquerai pas, la prochaine fois que je me balladerai, et j'y vais très souvent, dans les jardins du Palais Royal, de penser à vous !Pas de brume à Paris ...

Régis Hulot 12/06/2009 21:17



Quand j'y suis passé l'autre jour, il y avait une bien curieuse exposition
d'oeuvres qui avaient pour point commun d'être réalisées sur des morceaux
du Mur de Berlin, des plaques de béton armé utilisées comme s'il s'agissait de
"toiles". Etrange, et bien déconcertant...

Quant aux jardins du Palis Royal, ce fut pour moi un but de promenade à l'époque
de ce que j'appelle ma splendeur, quand j'allais y lire au soleil ou à l'ombre des tilleuls, tout en
mangeant le sandwich de midi.

Bientôt un peu plus sur mes promenades parisiennes.

A bientôt.



Présentation

  • : Le blog de Régis Hulot
  • : Quelques réflexions sur le monde d'aujourd'hui, avec un brin d'humour quand c'est possible.
  • Contact

Imaginons qu'on réfléchisse...

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux  l'autorité de personne alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."
Platon.

Recherche

Archives