Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 05:30
Cela se passe en 1942. En France, la rafle du Vel' d'hiv' a eu lieu il y a un mois, et ceux qui ont été parqués en ce mois de juillet ont été transférés à Drancy ou dans d'autres camps du territoire français, et pour certains déjà envoyés vers une destination où ils sont passés de vie à trépas dans les conditions qu'aujourd'hui on connaît.

Beaucoup de gens savent déjà, mais combien acceptent de le croire. La machine qui vise à détruire peuple, civilisation, culture s'est déjà mise en marche, sur les pas de l'armée allemande en URSS en particulier. Bien peu, en revanche, le disent. Mais il y a tout de même des voix qui s'élèvent, des consciences qui se révoltent.

Je soumets à votre lecture un seul texte, mais selon deux sources, l'une et l'autre que je veux considérer comme de bonne foi, mais qui ne disent pas EXACTEMENT la même chose.

Le "journal du monde"
date du 23 août 1942 la lettre de SE le Cardinal Saliège dans laquelle il écrit que "des scènes émouvantes ont eu lieu dans les camps...", et du 28 août suivant la protestation de Mgr Théas, évêque de Montauban, qui affirme que "les mesures antisémites actuelles sont un mépris de la dignité humaine, une violation des droits les plus sacrés de la personne et de la famille". Une autre source, sur le site de la Ligue des droits de l'homme, donne une autre version du texte de Mgr Saliège (daté ici du 13 août 1942), qui parle de "scènes d'épouvante [qui] ont eu lieu...". Cette seconde version est aussi celle qui est reprise sur le site de Wikipédia.

Dans un monde et une époque où l'immigration peut être "choisie", il n'était peut-être pas inutile de rappeler, avec ceux qui ont eu le courage de le dire dans l'adversité et malgré les intérêts en jeu, que "les étrangers sont des hommes, les étrangères sont des femmes."


Faites de beaux rêves.

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Brut de décoffrage
commenter cet article

commentaires

O'Pus Rose 13/08/2009 19:23

Je mets cette vidéo parce que c'est celle qui me touche le plus ...http://www.youtube.com/watch?v=hIWrKzCaZmU

Régis Hulot 14/08/2009 00:53



Si peu de choses à dire après cela.
On a tellement parlé de "l'indicible", que seule la musique, ephémère et
universelle, peut dire les choses sans la trhison toujours
possible des mots.

Merci de ce lien.



Présentation

  • : Le blog de Régis Hulot
  • : Quelques réflexions sur le monde d'aujourd'hui, avec un brin d'humour quand c'est possible.
  • Contact

Imaginons qu'on réfléchisse...

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux  l'autorité de personne alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."
Platon.

Recherche

Archives