Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 16:18
Je viens de terminer le Journal d'Hélène Berr. Ma note publiée ils y a peu avait été rédigée avant même d'avoir atteint les dernières pages de ce livre qui ouvre, comme tant d'autres, les portes de l'Enfer sans nous dire jamais ni le pourquoi, ni le comment de cette période. La seule réponse étant peut-être celle du poète qui nous prévient à sa façon en nous disant que la plus grande habileté du Diable, c'est de nous faire croire qu'il n'existe pas.

Une personne proche m'envoie un commentaire, que je vous livre en faisant quelques modifications de forme pour l'intégrer à ce que j'écris et préserver ici l'anonymat et la discrétion à laquelle chacun a droit.

On peut consulter la page 108, et la petite note de bas de page. Tamara Isserlis [arrêtée parce que, bien que juive -donc porteuse de l'étoile jaune- elle avait refusé de monter dans la dernière voiture du métro] n'est autre qu'un membre proche de la famille de mes filles! Et dans d'autres livres traitant du même sujet, nous avons trouvé des "passagers" pas du tout volontaires ni consentants du convoi 73 parti le 15/05/44 de Drancy [les trains eux-mêmes partaient de la gare de Bobigny], non pas pour la Pologne mais pour Kaunas; c'est de ce convoi que firent partie les cousins de mon beau-père. Avec son air de ne pas y toucher, ma belle-famille est en fin de compte célèbre...mais à quel prix!

N'oublions pas que ce journal, conservé pendant près de deux générations par son destinataire (le fiancé de Hélène Berr, décédé il y a peu), n'avait d'autre but que de préserver la mémoire des faits. Cette obsession de la mémoire est peut-être ce qu'il y a de plus culturellement "juif" dans ce récit où on ne trouve pas trace de pratique religieuse (Hélène Berr se dit et se veut athée) ou de traditions quelconques liées au judaïsme, à part que sa famille fréquente évidemment beaucoup de gens qui lui ressemblent, socio-culturellement parlant.
Et ce commentaire est encore une preuve que ce qui s'est passé entre 1933 et 1945 (notons que Hitler n'a été au pouvoir que 12 ans, autant que Jacques Chirac, moins que Mitterrand!) a laissé une trace indélébile dans l'Histoire, mais aussi dans les mémoires individuelles.

Faites de beaux rêves.

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis Hulot - dans A lire ou à pâlir
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Régis Hulot
  • : Quelques réflexions sur le monde d'aujourd'hui, avec un brin d'humour quand c'est possible.
  • Contact

Imaginons qu'on réfléchisse...

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux  l'autorité de personne alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."
Platon.

Recherche

Archives