Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 00:29
Je ne suis pas un fan' de Claude Chabrol. Mais quand le quasi-inventeur de la Nouvelle vague (en 1959) avec Le beau Serge vient parler de son travail et de ce qu'il accepte de nommer comme "son oeuvre", on peut saisir l'occasion d'aller l'écouter - après avoir vu son film tourné partiellement à Nantes La demoiselle d'honneur. C'est du Chabrol, on aime ou on n'aime pas.

Malgré tout, nous avons une référence historique commune, Chabrol et moi. Quand il cherche un exemple d'incompétence parmi les dirigeants de ce bas monde, et d'incompétence militaire, il cite spontanément le général Gamelin, celui grâce auquel la France et ses alliés ont bien failli perdre totalement et définitivement la guerre... sauf que, ajoute Chabrol, Hitler a aussi fait beaucoup de conneries, ce qui nous a sauvé la mise.

Faites de beaux rêves.

PS N'hésitez pas , en cas de besoin de références historiques, à aller consulter le site d'Hérodote, en lien sur cette page.

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Brut de décoffrage
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Régis Hulot
  • : Quelques réflexions sur le monde d'aujourd'hui, avec un brin d'humour quand c'est possible.
  • Contact

Imaginons qu'on réfléchisse...

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux  l'autorité de personne alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."
Platon.

Recherche

Archives