Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 23:40
Comme vous l'avez déjà deviné, votre serviteur qui se cache sous l'identité de l'immodeste Régis Hulot, est tout autant un grand sentimental. Tous les 10, 15 ou 20 ans, il va faire son pèlerinage sur les lieux qui ont enchanté son enfance, sa toute petite enfance car il avait même pas 6 ans quand il fréquentait, dans une Normandie encore tout à fait profonde, une école à deux classes (les grands et les petits), où sa mère, institutrice des petits, l'emmenait car c'était pour elle le meilleur moyen de l'avoir à l'oeil.

Voici donc cette école, qui a fait l'étonnement de mes enfants qui fréquentent des établissements scolaires d'une autre taille, d'un autre genre...



Notons qu'à l'époque, pas de marques de basket au sol. Tout le monde ignorait l'existence de ce sport, et on se contentait de la marelle et de la corde à sauter.

Sur la route du retour, dans ce bocage qui sent bon les pommiers à cidre et le beurre jaune et parfumé qu'on y fabrique, nous nous sommes arrêtés en haut d'une falaise baptisée "Roches du Ham" d'où on peut contempler la longue courbe que fait la rivière en contrebas. Soleil un peu voilé, silence, verdure, entrelacs du bocage, le vrai paysage qui donne à ce pays sa douceur et son mystère.



Faites de beaux rêves.

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Brut de décoffrage
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Régis Hulot
  • : Quelques réflexions sur le monde d'aujourd'hui, avec un brin d'humour quand c'est possible.
  • Contact

Imaginons qu'on réfléchisse...

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux  l'autorité de personne alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."
Platon.

Recherche

Archives