Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 21:45

Les voilà revenus, les thuriféraires de l'atome, les adorateurs du nucléaire, les bons apôtres de la vitrification pour tous et de la tératologie enfin démocratisée.

 

Il ne se passe rien au Japon !

 

Le coeur de ce réacteur qui explose sous nos yeux est forcément intact !

 

On n'a pas la preuve d'un quelconque danger, imminent ou pas !

 

Les fuites constatées ici ou là ne sont pas une preuve !

 

 

Ajoutons cette usine à la liste: Tchernobyl, Windscale-Sellafield, Three Mile Island, Mururoa, et tant d'autres endroits où il ne s'est jamais rien passé, où il n'y a pas d'épidémies de cancer, pas de naissances monstrueuses, et si peu de contamination que nos dirigeants, Mme Lauvergeon et sa complice d'occasion dite NKM (Nathalie Kosciusko Morizet), se battent pour aller y passer leurs vacances.

 

 

Un mensonge de plus ou de moins. Ce qui étonne, c'est leur talent de comédiens, aux uns comme aux autres, leur capacité à dire un texte vide de sens, écrit par d'autres, pour des gens qui n'y croient même pas, ou tout juste un peu, quand il s'agit de passer à la caisse, peut-être.

 

 

Moi, je ne suis pas rassuré.

 

 

Mais faites de beaux rêves. Si c'est possible.


Partager cet article

Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Je range ça où
commenter cet article

commentaires

frçse 13/03/2011 13:16



Mais à quoi ont servi les bombes d'Hiroshima et Nagasaky?


Les Japonnais savent bien qu'elles ont été les conséquences: lieux vides de vie, naissances de "monstres" et d'enfants atteints d'anomalies diverses et peu plaisantes à voir, .....entre autres.


Comment ont-ils (je parle des dirigeants politiques) pu pareillement couvrir leur territoire de bombes à retardement . Certes l'éléctricité est "propre", sauf que nul ne sait que faire
des centrales en fin de course et des déchets que l'on balade de pays en pays sans pour autant les faire disparaître.


Et, hélas, trois fois hélas, cela ne fera pas bouger d'un iota la politique d'EDF et assimilé et de nos "politiques"


Cependant, gardons le moral, des fois que l'esprit leur viendrait et que l'humain passerait avant les bénéfices financiers !  On peut quand même espérer...... mais il faut se forcer, un peu
et même beaucoup.



Régis Hulot 13/03/2011 16:14



Bien difficile de faire admettre qu'un progrès (?) technique n'apporte pas toujours la solution à des problèmes précédents, et qu'un problème d'aujourd'hui ne doit
pas attendre de solution d'un progrès à venir... Nous avons toujours fonctionné comme cela: la science apportera la solution, et cela a été vrai dans certains domaines.


 


La difficulté d'aujourd'hui est nouvelle dans son concept même: il n'y a plus de terres vierges à découvrir, plus de déchetteries lointaines où nous débarrasser de
nos ordures, plus d'horizons lointains à repousser. Nous savons maintenant qu'il existe un mur infranchissable autour de nous, que nous ne pourrons nous échapper de cette planète sphérique qui
sera, autant que nous le voudrons, notre Eden ou notre prison.


 


Malheureusement, tout comme il fallait que la terre soit au centre de l'Univers pour se conformer à l'idée qu'on se faisait de cet univers et de l'être humain, il
faut aujourd'hui protéger l'industrie électro-nucléaire pour protéger l'idée que certains se font d'une technique indépassable, d'un pays en avance sur tous les autres, d'une indiustrie dont on
nous a dit, mensongèrement, qu'elle assurait notre indépendance énergétique...


Les Japonais, gavés de réacteurs nucléaires dont certains sont hors d'âge (comme celui de Fessenheim en France), auraient pourtant pu faire, dans un pays qui ne
manque pas de volcans et autres fourneaux naturels, le pari de la géothermie à très grande échelle. Mais il faut croire que cela ne cadrait pas avec l'idée qu'ils se faisaient d'une
super-puissance économique et financière, à défaut d'être militaire.


 


Pour être cynique, il m'arrive de penser que le seul moyen de faire admettre la dangerosité du nucléaire serait l'accident, très grave, un vrai Tchernobyl en France,
qui ferait quelques dizaines de morts mais des dizaines de milliers de victimes. De quoi faire réfléchir une bonne fois pour toutes...



Présentation

  • : Le blog de Régis Hulot
  • : Quelques réflexions sur le monde d'aujourd'hui, avec un brin d'humour quand c'est possible.
  • Contact

Imaginons qu'on réfléchisse...

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux  l'autorité de personne alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."
Platon.

Recherche

Archives