Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 20:50

Pas de panique ! Inutile de vous précipiter sur vos pastilles d'iode...

 

Je ne veux pas vous parler des déchets nucléaires. Les gestionnaires (?) de cette satanée centrale japonaise qui fuit par tous les trous essaient de les reboucher en coulant du béton, un peu comme on avait tenté de le faire en Ukraine il y a tout juste 25 ans (l'anniversaire, c'est dans quelques jours) avec le succès qu'on sait -- il parait que ce sont des milliers de tonnes d'eau radioactive qui vont être déversés dans la mer, puisqu'on ne sait pas quoi en faire.

Je veux parler des déchets que je produis, avec ma petite famille, au fil des jours et de ma consommation quotidienne effrénée.

 

J'avais pris la précaution, fin décembre, de mettre mes poubelles bleue (le tout venant qui va "à la brûle") et jaune (ce qu'on dit recyclable) pour qu'elles soient vidées. Et depuis janvier 2011, j'ai bien noté combien de fois j'avais sorti ces poubelles (chacune fait environ 150 litres) pour qu'elles soient vidées. En tout, à la date du 3 avril, quatre fois pour la bleue (le tout venant), et trois fois pour la jaune (le recyclable).

Quatre fois sur treize passages (la bleue), trois fois sur six passages (la jaune).

 

C'est peut-être la raison pour laquelle j'ai tellement envie qu'on cesse de me taxer "aux ordures ménagères", et que j'aimerais mieux qu'on me fasse payer ce "service" au nombre de sorties de poubelles et au poids des mêmes poubelles. C'est possible, c'est faisable, et ce serait tellement plus juste... pour ceux qui, consommant peu, jettent peu.

 

NB Ici, tout ce qui est d'origine végétale ou animale va directement dans un grand composteur qui fournit de l'humus chaque année.

 

 

Faites de beaux rêves.

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Serais-je "écolo"
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Régis Hulot
  • : Quelques réflexions sur le monde d'aujourd'hui, avec un brin d'humour quand c'est possible.
  • Contact

Imaginons qu'on réfléchisse...

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux  l'autorité de personne alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."
Platon.

Recherche

Archives