Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 13:51
Enfin! Il y avait longtemps qu'on attendait ça! Le Grandissime Discours sur l'Insécurité qui menace les Français, les Vrais Français comme les aime notre Gérard Longuet national(iste), qui doit se souvenir avec émotion du temps de sa jeunesse où, avec ses amis Français-de-Souche, courait dans les couloirs de la Fac de Droit de la rue d'Assas, en hurlant "à mort les cocos!"
Cette fois, c'est notre madré premier ministre, thuriféraire d'une politique et d'un président qu'il fait mine de servir, qui sombre, tout bien pesé, dans ce cloaque dont on espérait être définitivement sortis. Trop jeune pour avoir connu l'époque de "l'homme au couteau entre les dents", il ratisse large en convoquant au tribunal de la tranquillité des Bons-Français quelques "terroristes basques" dont tout un chacun sait bien qu'ils n'ont que peu à voir avec la politique française, nationale (le domaine de "mon mari") ou régionale. Et de brandir le cadavre d'un homme qui, tout bien considéré, n'est pas mort, et de nous rappeler que les policiers font un travail tellement dangereux au service de la France...

Je ne minimise pas les risques que prennent les policiers, ou les risques qu'on leur fait prendre par manque de moyens humains ou matériels, ou du fait d'une politique "sécuritaire" contestable.
Je n'oublie pas non plus les risques que prennent, face aux policiers, ceux qui, à mains nues, défendent leurs intérêts de travailleurs ou de citoyens., et qui sont beaucoup moins l'objet de la sollicitude des hommes de droite (et parfois de gauche, hélas).

Mais je vous renvoie à cette page.

En 2008, ce sont 155 personnes qui ont trouvé la mort dans les accidents du travail du seul secteur du bâtiment et des travaux publics. A raison de 47 semaines d'activité par an, cela fait PLUS D'UN MORT TOUS LES DEUX JOURS.

Qui en parle? Qui stigmatise les employeurs qui, si souvent, sont à l'origine, directement ou indirectement, de ces drames, tout aussi révoltants que la mort d'un policier ou d'un gendarme en service? Quel ministre, quel secrétaire d'Etat, quel secrétaire général de l'UMPop(ulaire, la, la, lère) se donne la peine de l'évoquer, quel président va proposer une "politique de civilisation" qui aurait pour but de mettre un terme à cette hécatombe?


A mes yeux, après ce vomotif débat sur l'identité nationale, cette désespérante campagne électorale, nous méritions mieux que ces remugles dont le seul objet est d'aller chercher les voix... jusque dans les chiottes, selon le mot de W. Poutine, cet homme pour qui un incertain N. S. a tant d'admiration.

Faites (si vous le pouvez) de beaux rêves.

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Brut de décoffrage
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Régis Hulot
  • : Quelques réflexions sur le monde d'aujourd'hui, avec un brin d'humour quand c'est possible.
  • Contact

Imaginons qu'on réfléchisse...

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux  l'autorité de personne alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."
Platon.

Recherche

Archives