Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 06:19

Les éditions P.O.L (comme Paul Otchakovsky-Laurens – site officiel ici, et d'autres renseignements là) ont publié en janvier 2011 un délicieux et réjouissant récit de Iegor Gran, l'écologie en bas de chez moi, dont un volume m'a été fort généreusement et fort opportunément offert il y a peu.

 

Tout commence dans le hall d'entrée d'un immeuble parisien, où l'auteur trouve un jour une sorte d'annonce écrite à la main et en capitales : "Ne manquez pas ! Le 5 juin, projection du film Home de Yann Arthus-Bertrand, sur France 2. Nous avons tous une responsabilité à l'égard de la planète. Ensemble, nous pouvons faire la différence".

 

C'est là que commencent un peu moins de 200 pages et 20 chapitres où Iegor Gran s'interroge sur le tsunami écologiste qui submerge à la fois nos comportements et l'idéologie dominante autour de laquelle se structure le politiquement correct quotidien.

A travers le naufrage progressif d'une amitié qui ne résiste pas au conformisme de l'un, et à la réticence spontanée de l'autre, la critique des gestes obligatoires pour sembler digne d'une vie sociale acceptable et conforme aux normes, il nous amène peu à peu au seul véritable débat qui semble compter quand on aborde le sujet de l'écologie : dans le débat entre "nature" et "culture", où doit-on placer la frontière qui sépare le bien du mal. Autrement dit, si on affirme la beauté et la bonté absolues de la nature, on en vient à condamner la culture (l'apport de l'homme au monde, par le monde, pour le monde), et si on place au-dessus de tout la culture, on en vient à relativiser la place de cette nature (ni si belle, ni si pure, ni si bienveillante...) qui doit rester au service de l'homme.

 

Bien plus qu'un pamphlet, voici un livre qui nous aide à garder les yeux un peu ouverts... en nous rappelant que l'esprit-critique reste notre meilleur rempart contre la sottise.

 

Bonne lecture à tous, et faites de beaux rêves.

 

 

L'écologie en bas de chez moi, récit, Iegor Gran, P.O.L éditeur, 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris VIème, 2011.

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis Hulot - dans A lire ou à pâlir
commenter cet article

commentaires

françoise 28/02/2011 12:24



contente que cela t'ait plu; je n'avais lu que qqs pages......... et j'ai tenté; alors je n'ai pas si mal choisi!  Merci



Régis Hulot 28/02/2011 13:33



Et cela m'a tellement plus que je vais lire une autre des


oeuvres de cet auteur découvert grâce à toi.


J'en parlerai dans quelques temps.


RH



Présentation

  • : Le blog de Régis Hulot
  • : Quelques réflexions sur le monde d'aujourd'hui, avec un brin d'humour quand c'est possible.
  • Contact

Imaginons qu'on réfléchisse...

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux  l'autorité de personne alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."
Platon.

Recherche

Archives