Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 20:43
Je dois vous l'avouer, je me suis écroulé samedi soir sur la canapé juste dans l'axe de ce qui nous sert de téléviseur, un vieux machin récupéré il y a un an ou deux juste à l'entrée de le décharge déchetterie qui affiche avec un certain aplomb et pas mal de tranquille arrogance ses 36 cm de diagonale (je ne parle pas en pouces, système métrique républicain et d'identité nationale oblige). C'était l'occasion ou jamais de regarder cette émission (dont il faut dire, j'imagine, qu'elle est "culte") au cours de laquelle allait être élue la jeune femme jugée digne de la dignité du titre de Miss France.

Je n'ai pas été déçu. Mme Geneviève de Fontenay, dont le chapeau semble gagner chaque année en diamètre, officiait en compagnie de M. Jean-Pierre Foucault, qui n'a vraiment rien à voir avec les pendules ou autres coucous suisses, sauf que ce qu'il montre ou dit est tout, sauf surprenant. On ne sait lequel des deux s'est le plus ennuyé, à peine diverti par une Arielle Dombasle qui, vraiment, n'arrive pas à tenir la distance malgré des efforts qui mériteraient d'être mieux récompensés. Quant aux quelques autres participants à ce moment de grande culture française, la charité chrétienne m'interdit de les évoquer, sauf peut-être M. Estrosi qui se trouve être maire de Nice, la ville où se tenait la cérémonie. Il a réussi à ne rien dire (mais pendant un temps relativement court), ce qui semble lui être particulièrement facile. On se demande comment des gens qui affichent dans ces circonstances une telle nullité de la pensée peuvent être capables, dans d'autres, de faire preuve d'intelligence... à moins que leur niveau réel ne soit celui cité d'abord, et que le second ne soit que l'effet du recrutement de collaborateurs chargés de pondre discours et initiatives...

C'est une jeune normande qui a été élue. Tant mieux pour elle, et souhaitons lui bon courage. Mais son règne me semble avoir bien mal commencé, car sa désignation n'a été suivie d'aucune manifestation d'enthousiasme populaire qui aurait été de mise. Le Foucault de service a en effet clos la soirée bien vivement, ce qui fait penser qu'il avait hâte d'en finir.

Moi aussi, d'ailleurs, et de rejoindre mon lit pour y poursuivre mon somme déjà entamé à deux ou trois reprises.


Faites de beaux rêves.

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Brut de décoffrage
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Régis Hulot
  • : Quelques réflexions sur le monde d'aujourd'hui, avec un brin d'humour quand c'est possible.
  • Contact

Imaginons qu'on réfléchisse...

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux  l'autorité de personne alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."
Platon.

Recherche

Archives