Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 21:50
Je reprends ici le (très bon) titre du quotidien nantais Presse-Océan dont la prose réjouit les habitants de Nantes et de sa région.


Racontons cette édifiante histoire.
Au début des années 2000, la ville de Nantes et la communauté urbaine de Nantes, dite Nantes-Métropole, ont poursuivi leur politique de développement des transports publics (ou plus exactement en commun, ce qui n'est pas la même chose), dans le but tout à fait louable de réduire la charge et les nuisances de la circulation automobile. C'est dans ce cadre qu'a été conçue et réalisée une ligne de bus en site propre, dite “ bus-way ”, qui semble donner entière satisfaction tant aux autorités qu'aux usagers.

 

Parallèlement, la communauté urbaine a créé une navette fluviale (qui suit le cours de l'Erdre) reliant la gare SNCF de Nantes au quartier des facultés, plus globalement la Jonelière (où les aficionados des Canaris ont leurs habitudes depuis de nombreuses années), avec un certain nombre d'arrêts le long de la rive. On a donc aménagé sept stations permettant d'accueillir cette navette, on a aussi consacré 500.000 euro à la mise aux normes et à la réfection de la partie du cours d'eau qui passe en tunnel sur plusieurs centaines de mètres (le tunnel Saint-Félix), et trouver le navire chargé d'assurer le transport des voyageurs. Mais les élus ne semblent pas avoir souhaité (semblent avoir souhaité ne pas?) apparaître comme propriétaires de ce navire flambant neuf, et elle l'a fait acheter par une société, dite “ Bateaux nantais ”, dont l'activité la plus connue est l'exploitation de grands bateaux de croisière parcourant l'Erdre, croisières au cours desquelles les clients peuvent se livrer à des agapes d'assez haut de gamme. Bref, ce sont donc ces “ Bateaux nantais ” qui ont acheté (en le finançant par un emprunt) et fait construire ce bateau nommé Jules-Verne, et l'ont donné en location à Nantes-Métropole.

 

Après cinq ans de navigation, cette navette a été arrêtée. Après cinq ans, et 450.000 euro de déficit d'exploitation annuel (un peu plus de deux millions d'euro en tout), il a bien fallu trouver un moyen de conclure au mieux cette affaire. Mais en appliquant les clauses du contrat d'origine qui avait été plutôt bien rédigé, puisque Nantes-Métropole a dû racheter aux “ Bateaux nantais ” ce navire devenu inutile pour la somme de 711.000 euro (montant de l'emprunt d'origine). Et comme Nantes-Métropole n'avait rien à faire de l'engin, elle a cherché un acquéreur d'occasion, et elle l'a trouvé en la personne des “ Bateaux nantais ”... pour un montant de 300.000 euro. Perte sèche, sur cette seule transaction : 411.000 euro.

 

Selon Presse-Océan, cette opération aura coûté, en cinq ans, la modique somme d'environ 3.000.000 d'euro, ce qui est respectable, mais pas scandaleux. En effet, le vice-président de Nantes-Métropole, chargé des déplacements, n'a-t-il pas déclaré que “ [c'était) le prix de l'expérimentation. Oui, le Navibus sur l'Erdre a couté cher et oui, il fallait qu'à un moment, ça s'arrête. Après, nous avons respecté nos engagements et honoré notre contrat. C'est une opération un peu subtile mais nous n'avions pas l'usage du Jules-Verne et les “ Bateaux nantais ” étaient intéressés : cela satisfait tout le monde. ”

 

Qu'en termes galants ces choses-là sont dites...

 

Faites de beaux rêves.

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Brut de décoffrage
commenter cet article

commentaires

O'Pus Rose 01/01/2010 17:52


Cher Régis :-)
Donc je vais chez Monsieur Jules Verne pour vous souhaiter mes voeux...
Je vous souhaite, avec mes sentiments les plus Roses, une belle année et un beau jardin !
O'Pus Rose


Régis Hulot 03/01/2010 17:24



Merci pour vos voeux.
En retour, bien sûr, les miens, de bonheur et de paix, en vous
et autour de vous.
Quant à moi, je vais essayer d'être un peu plus
ardent pour alimenter ce blog. Mais je dois avouer
qu'en ce moment, j'ai du mal.

RH



Présentation

  • : Le blog de Régis Hulot
  • : Quelques réflexions sur le monde d'aujourd'hui, avec un brin d'humour quand c'est possible.
  • Contact

Imaginons qu'on réfléchisse...

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux  l'autorité de personne alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."
Platon.

Recherche

Archives