Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 11:37

Les villes évoluent, grandissent, parfois disparaissent. Les populations changent, se déplacent, et il est normal de s'adapter à ces transformations.

 

Ici, à Nantes, il y avait dans un quartier bien paisible un commissariat où se sentaient bien les quelques fonctionnaires qui y coulaient des jours plutôt tranquilles. Mais, à la suite de l'ouverture d'un autre commissariat, on a redéployé les forces (vidé l'un pour remplir l'autre), et le charmant petit commissariat a fermé.

 

C'est bien connu, tout le monde le sait, l'Etat est pauvre et doit faire monnaie sonnante et trébuchante du moindre lopin, de la plus petite masure. Et de ce commissariat, tout autant.

 

Je ne dois qu'à la rumeur publique de savoir que la bâtisse a été cédée pour la très, vraiment très, modique somme de 300.000 euros. La parcelle, au coin d'une assez jolie place qui vient d'être refaite, doit bien occuper près de 300 m2, l'immeuble, avec ses deux étages, a une belle façade sur rue d'une dizaine de mètres, le bâtiment est sain, même s'il n'est pas du dernier moderne et devra subir une remise à niveau. Mais pour donner un ordre de grandeur, une simple maison sur une surface de terrain équivalente, dans ce quartier, se vend sans peine pour la même somme, si ce n'est plus. Je disais très modeste. Avais-je tort?

 

Vendu pas cher, mais à qui, et pour faire quoi?

A un investisseur, qui va aménager la chose en une demi-douzaine d'appartements... Cela valait bien un sacrifice, de la part de la "puissance publique", pour se débarrasser au plus tôt de cette encombrante part du patrimoine commun.

 

Ce qui a amené votre serviteur à écrire ceci à celui par qui la rumeur lui est parvenue.

 

Félicitons-nous de voir des gens consacrer un peu de leur argent (300K€, c'est tout de même une misère et fleure bon l'acquéreur bien informé) à un investissement qui lui assurera de quoi garantir ses vieux jours. Plutôt que d'aller battre le pavé et faire du bruit inutile, on se demande pourquoi les manifestants de ces derniers temps n'ont pas eu l'idée d'investir dans la ci-devant pierre nationale, ce qui leur éviterait d'avoir à compter sur les autres pour les entretenir quand la retraite sera venue.

 

Et voici les photos prises il y a deux jours.

 

20101103. Patissou3

 

La place, avec son rond central, récemment planté d'arbres.

 

On aime ou pas.

 

Au fond, le bâtiment en question.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20101103. Patissou2

 

L'arrière de la bâtisse, où MM. les fonctionnaires rangeaient leurs voitures, et entaissaient les vélos trouvés-volés avant de les envoyer à la décharge.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20101103. Patissou1

 

La façade sur la place et la rue.

 

Ce n'est pas fopudroyant de beauté, mais, pour le prix, il ne faut pas demander une façade XVIIIème.

 

Un bon rapport qualité/prix tout de même. 

 

 

 

 

 

 

 

  

Faites de beaux rêves.

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Brut de décoffrage
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Régis Hulot
  • : Quelques réflexions sur le monde d'aujourd'hui, avec un brin d'humour quand c'est possible.
  • Contact

Imaginons qu'on réfléchisse...

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux  l'autorité de personne alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."
Platon.

Recherche

Archives