Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 01:40
Jadis, prendre l'avion était une véritable expédition. Moyen de transport coûteux, très coûteux même, il n'en était pas tellement plus sûr pour autant -- que d'accents circonflexes! C'est d'ailleurs pour cela que les aéroplanes évitaient de s'éloigner excessivement des côtes, les vols transatlantiques passant pour cela au droit de la pointe ouest de l'Irlande (au dessus de l'aéroport de Shannon), et ralliant aussi vite et court que possible la Nouvelle-Écosse au Canada. Tout cela sans éviter pourtant les catastrophes.

Puis vint le 707. Non pas "l'avion-cargo de nuit" que prit Melody qui voulait revoir le ciel de Sunderland, mais l'avion qui allait donner aux voyageurs la vitesse, la sécurité, et les voyages (presque) bon marché.

Puis vint le détournement d'avion. Dans ce domaine, la République française sut s'illustrer au nombre des premiers États pratiquant la piraterie aérienne. En effet, c'est la France (éternelle, comme ne le disait pas l'Autre) qui détourna à la fin des années 1950 un avion parti du Maroc pour rallier la Tunisie et le contraignit à atterrir en Algérie. Il faut dire que cet avion transportait les chefs de l'insurrection algérienne, et qu'il était utile de frapper haut et fort, fut-ce au mépris du Droit international.

Il y eu des centaines de détournements d'avions, au service des causes les plus diverses et parfois les plus contestables. Dans certains cas, l'avion arrivait en bon état jusqu'à sa destination nouvelle et imprévue au plan de vol, dans d'autres l'avion pouvait être détruit avec ou sans ses passagers suivant l'humeur des détourneurs de trafic.

Puis vint l'ère des bombes volantes, où l'auteur du détournement semble ne rien avoir à demander, ni à obtenir, mais où il souhaite seulement attirer l'attention sur une cause, une personne, une situation. Alors, on fracasse deux avions sur les Twin Towers de New York, en attendant de jeter un avion sur le Kremlin, la Maison Blanche, voire le Taj Mahal. Faire du bruit, faire le plus de bruit et de victimes (réelles ou symboliques) pour se faire entendre.

Quelles causes ont avancé vraiment avec de telles méthodes ?
A mes yeux pas beaucoup, pour ne pas dire aucune.


Ce qui a changé?

Prenez l'avion, de Bordeaux vers Genève, de Paris vers Istamboul, de Strasbourg vers Athènes. On vous fouillera deux fois, on vous regardera dans un radar-scanner-déshabilleur, on vous vérifiera trois fois votre carte d'identité, on vous fera déchausser pour passer vos sandales aux rayons X, on vous prendra votre pipe et votre blague à tabac avant de monter à bord, tout comme on vous confisquera votre lime à ongles. Et tout cela pour assurer votre sécurité.

A quoi sert le terrorisme?

A nous casser les pieds.

Faites de beaux rêves.
Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Brut de décoffrage
commenter cet article
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 09:19

Mauvaise nuit, qui n'aide pas à voir la vie en rose...

Ai-je bien entendu, hier matin, ces nouvelles données par les journalistissiques commentateurs de l'actualité sur France-Inter? Cela laissait rêveur...

Les entreprises du CAC40 auraient réalisé en 2009 une cinquantaine de milliards d'euro de "profits". Évidemment, ces "profits" sont ce que les virtuoses de la comptabilité laissent apparaitre, après avoir utilisé tous les moyens (même légaux) pour minimiser ce qui pourrait servir de base à tout impôt ou contribution au profit de quelque organisme public ou État que ce soit.

Il faut avoir ici une pensée toute particulière pour le groupe français Total, qui n'a de français que le nom ou la nationalité (l'identité nationale?) de certains de ses dirigeants, qui cesse cette année d'être le groupe le plus “profitable” de ce classement, dépassé par Sanofi-Aventis, laboratoire pharmaceutique qui a bien profité des excellentes décisions gouvernementales au sujet de l'épidémie H1N1. Si les crises (les guerres, les épidémies...) en appauvrissent beaucoup, c'est parce que peu savent en profiter.

 

Toujours à l'écoute des idées du président de la République, ces groupes vont distribuer leurs profits à ceux qui en ont permis la réalisation. Donc, 1/3 pour les actionnaires, 1/3 pour les salariés, et 1/3 pour l'indispensable investissement qui devra permettre la ré-industrialisation d'un pays d'où, depuis des décennies, on a chassé les usines au profit des bureaux.

 

Du moins le croyais-je. Car ce ne sont pas 33% de ces profits qui iront aux actionnaires, mais 70% (plus des 2/3), pour les récompenser, disait ce journaliste cité plus haut, de ne pas avoir bradé leurs titres au moment où la crise frappait le plus fort... Mais comme certaines entreprises ont, malgré tout, réalisé des profits relativement faibles, il leur faut trouver un moyen de satisfaire leurs actionnaires, de leur verser les dividendes espérés. Ce moyen, c'est l'emprunt, ce qu'aurait fait Saint-Gobain-Pont-A-Mousson dont les résultats ont baissé (1.900 M€ en 2008, 600 M€ en 2009)...

 

Une entreprise qui emprunte pour payer ses actionnaires, on ne sait pas si c'est de nature à moraliser le capitalisme, mais il est certain que ce n'est pas de nature à le démoraliser.

 

Faites de beaux rêves.

Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Brut de décoffrage
commenter cet article
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 12:01
Du terme "rafle", le Petit Robert dont j'ai fait un compagnon quotidien --la reliure en a d'ailleurs pas mal souffert--, donne la définition suivante: "arrestation massive opérée à l'improviste par la police dans un quartier ou un établissement suspect." Et de donner la citation suivante: "En un clin d'oeil, il y eu une trentaine de personnes rassemblées..., entre deux barrages d'agents. La rafle." (Aragon).
Une rafle, quelle que soit son ampleur, ne peut s'improviser, et il faut donc une préparation sérieuse et des moyens suffisants pour en assurer le succès.

C'est bien ce que montre le document diffusé il y a quelques heures sur le site de Me Eolas (en lien en bas à doite de cette page), véritable "mode d'emploi" préalable à l'arrestation, par la police française, de près de 15.000 personnes, en l'occurrence des personnes non françaises ou dont la naturalisation française avait été annulée par le gouvernement du Maréchal Pétain, mais qui avaient pour point commun d'être juives. Inutile de dire que le fichage préalable des juifs, sous la direction d'un dénommé André Tulard, fut d'un très grand secours pour cette opération.

A propos de Tulard (qui fut pris de doutes avant la fin de la guerre, fut écarté par les nazis de ses responsabilités, et ne fut pas inquiété à la Libération) et de son fichier, on notera avec intérêt que l'article de Wikipedia n'écrit pas en toutes lettres que ce "fichier juif" a bien été détruit, même après que les journaux (Le Canard enchainé, puis Le Monde) eurent révélé son existence, alors même que sa destruction avait été commandée depuis longtemps. Cela en dit long sur les moeurs (pas très catholiques!) d'une démocratie qui se dit exemplaire.

Ce que veut aussi nous dire Me Eolas, entre autres qualités amoureux du droit, et aussi du Droit, c'est que cette rafle, qui ne fut rien d'autre qu'une des mille formes que prit à cette époque le crime contre l'humanité, est aussi un pur produit de la bureaucratie. Faire paratger le crime par le plus grand nombre, en ne donnant à chacun qu'une toute petite partie de son exécution, diluer la "responsabilité" ou toujours prétendre la faire remonter plus haut ou plus loin que soi, voilà le meilleur moyen de permettre que s'accomplisse ce qu'au fond de soi on croyait impossible.

Faites de beaux rêves.
Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Brut de décoffrage
commenter cet article
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 17:00
On dit que ce sont, l'été, 100.000 visiteurs qui arpentent les calli, fondamenti et sottoportegi vénitiens. Mais l'hiver n'est pas en reste, et la ville ne manque jamais d'admirateurs...

Venise est une ville qu'on vient admirer, mais où chaque personne est aussi objet d'admiration, pour peu qu'elle fasse cet effort qui permet de passer du strict anonymat à la représentation. Et les Vénitiens sont passés maîtres dans ce domaine. La preuve.

DSC02585

Mais les apparences sont trompeuses, car cette jolie Vénitienne qui porte juste ce qu'il faut de voilette n'est qu'une touriste comme les autres. La preuve.

DSC02586

Elle aussi prend des photos.


Faites de beaux rêves.
Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Brut de décoffrage
commenter cet article
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 19:03
Hulot disparaît pour quelques jours.
Hulot part en vacances.
Hulot est en voyage.
Hulot prend l'avion.
Hulot est à V.............. et cette fois-ci, il va être celui qui rêve.

On vous racontera.
Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Brut de décoffrage
commenter cet article
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 09:31
La suite, et la fin.

Faites de beaux rêves.
Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Brut de décoffrage
commenter cet article
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 09:30
La suite d'hier, et demain le suite d'aujourd'hui.

Faites de beaux rêves.
Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Brut de décoffrage
commenter cet article
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 10:24
La généreuse personne qui m'a fait parvenir ces trois photos a cru bon de les mettre dans un ordre qu'on pourrait qualifier de chronologique. Mais comme j'ai assez de raisons comme cela de me casser le moral, et ce quotidiennement, j'ai résolu de vous les présenter dans un ordre inverse, histoire de se dire que ce que nous voyons aujourd'hui a eu, jadis, une fraicheur que nous avons bien raison de ne pas oublier.

Voilà.

La suite demain. Faites de beaux rêves.
Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Brut de décoffrage
commenter cet article
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 09:43
Il n'est pas le seul à penser que "travailler plus pour gagner plus" est un slogan aussi creux qu'imbécile. Mais il le fait savoir, et de quelle manière.

On en saura plus en suivant ce lien.

Faites de beaux rêves.
Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Brut de décoffrage
commenter cet article
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 20:06
On nous dit l'Euro menacé, affaibli, et certains vont jusqu'à parler de la fin de l'Euroland.

Mensonges ! Intoxication ! Désinformation. L'Euro n'a jamais été aussi fort, même si ce sont à travers des fausses pièces que la preuve en est administrée. La preuve que j'ai l'honneur de dévoiler ici.


2euro




Faites de beaux rêves.
Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Brut de décoffrage
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Régis Hulot
  • : Quelques réflexions sur le monde d'aujourd'hui, avec un brin d'humour quand c'est possible.
  • Contact

Imaginons qu'on réfléchisse...

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux  l'autorité de personne alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."
Platon.

Recherche

Archives