Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 17:45

Nous l'avions achetée il y a quelques années, bien avant que le compteur n'affiche 200.000 km, et c'est en revenant de quelques jours de vacances familiales que nous avons passé le cap des 250.000 kilomètres – environ six fois le tour de notre bonne vieille terre. Tout cela pour dire que, malgré les années (un peu plus de 15 ans – mise en circulation le 5 juillet 1994), une grosse bête de 1.500 kilogrammes, avec son moteur à essence qui boit son litre d'huile aux 1.000 km, qui accueille sans broncher huit personnes à bord (plus beaucoup de places pour les bagages, il faut bien l'avouer), cela peut tenir le coup.

 

Et puis, patatras ! ! ! Alors que nous roulions bien tranquillement d'une famille à l'autre pour les retrouvailles de Noël, voilà que rien ne va plus du côté des cadrans et du tableau de bord. Verdict : rupture du joint de culasse.

Bref. Oublions les regrets et revenons à nos moutons, ou plutôt à nos chevaux-vapeur.

 

On peut s'interroger sur la rentabilité de l'investissement-voiture, au-delà du constat que notre monospace a dû engloutir dans les 25.000 litres d'essence en 15 ans rien que pour se déplacer. La question que je me suis posée, c'est de savoir combien de temps ce véhicule avait réellement été en mouvement, soit pour transporter un conducteur solitaire, soit pour ramener de leurs vacances cinq adolescents nantis de leur équipement de camping (ce qui représente un volume subtanciel – mon mari!).

 

250.274 kilomètres en quinze ans, cela représente très précisément 44,70 kilomètres par jour pendant 5.599 jours. Si on veut bien considérer que le tiers de l'usage se fait en ville (hélas!), un autre tiers sur route, et un troisième tiers sur autoroute (le quatrième tiers est réservé aux usages strictement poétiques), cela représente environ 45 minutes passées à conduire en ville (à tout juste 20 km/h de moyenne), un quart d'heure sur la route (pas beaucoup plus de 70 km/h), et une dizaine de minutes sur l'autoroute (ne pas espérer mieux que 115 ou 120 km/h).

En tout, un peu plus d'une heure, soit environ 5% d'une journée de 24 heures. Cela paraît fou, mais cette voiture n'a servi que pendant 5% de son existence. Pendant 95% du temps, elle n'a fait qu'occuper, immobile, de l'espace au sol, quelques mètres-carrés de bitume bien abrités, de ce fait, de la pluie.

 

D'où l'intérêt de ne pas avoir de voiture à soi... où l'intérêt d'être loueur de voitures. Une idée à creuser, peut-être.

 

 

Faites de beaux rêves.

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis Hulot - dans Brut de décoffrage
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Régis Hulot
  • : Quelques réflexions sur le monde d'aujourd'hui, avec un brin d'humour quand c'est possible.
  • Contact

Imaginons qu'on réfléchisse...

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux  l'autorité de personne alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."
Platon.

Recherche

Archives